JOURNAL TOPAZE

Asmae – Association Sœur Emmanuelle et IDEA Topaze – Télévitale : l’aventure continue !

Asmae – Association Sœur Emmanuelle et IDEA Topaze – Télévitale : l’aventure continue !

« Mettre un enfant debout aujourd’hui, c’est aider demain l’homme ou la femme à marcher droit, sereinement, sans être freinés par des déficiences, des faiblesses, des ignorances. »
Sœur Emmanuelle

Depuis 3 ans, IDEA Topaze-Télévitale est engagée auprès d’Asmae – Association Sœur Emmanuelle. Même si la première partie du projet à Madagascar s’est achevée, nous souhaitions poursuivre notre action et nous associer à un projet plein de promesses et d’espoir.
L’éducation des enfants reste notre priorité et nous avons pu constater, à travers ces 3 dernières années, à quel point les actions d’Asmae apportent des changements dans l’éducation et la protection des enfants démunis et privés d’éducation..
Leur façon d’appréhender les problèmes de scolarisation dans la région de Antananarivo à Madagascar, en s’appuyant sur des acteurs locaux, nous a convaincu de l’efficacité sur le terrain de cette association.
Lors de notre dernier message, nous vous avions fait part de notre nouvel engagement envers les enfants vulnérables grâce à l’appui de l’association Asmae – Association Sœur Emmanuelle et ses partenaires locaux.
Renouveler notre engagement pour les 3 prochaines années et apporter notre soutien aux enfants qui vivent dans des camps de réfugiés au Liban s’est imposé comme un choix naturel. Comme vous avez pu l’entendre dans les médias récemment suite à cette terrible explosion à Beyrouth en août dernier, le Liban est un pays en situation économique et sociale en grande difficulté.

Asmae et ses partenaires apportent une éducation de qualité aux enfants vivant dans des camps de réfugiés.

Aujourd’hui, il existe 1,5 millions de personnes réfugiées dans ce pays. Parmi elles, 50% sont des enfants entre 3 et 18 ans, pour la plupart déscolarisés. Les écoles publiques et les services de protection (santé, social et justice) sont saturés et ne peuvent prendre en charge ces enfants vulnérables.

Les enseignants manquent de matériel pédagogique et les populations sont dans des situations en très fortes précarités économiques. Les tensions communautaires augmentent et les enfants sont de plus en plus exposés à toutes sortes de violences (physique, psychologique, travail forcé). Conséquence malheureuse de cette situation : la marginalisation des jeunes qui engendre, entre autres, un risque de radicalisation.

De quelle façon ?


Rue de Beyrouth
  • En accueillant 2700 enfants et adolescents entre 5 et 15 ans dans 2 centres éducatifs communautaires
  • En formant 90% des professionnels de l’éducation de ces centres
  • En donnant le goût de l’école et en améliorant les capacités d’apprentissage des enfants et adolescents avec pour objectif que 75% obtiendront un certificat pour passer en cycle supérieur et ou intégrer l’école publique
  • En développant le bien-être de 1990 enfants et adolescents en rétablissant des services de soutien psychosocial de qualité
  • En impliquant et mobilisant les familles et les communautés pour qu’elles agissent en faveur des enfants
  • En structurant les organisations locales partenaires pour répondre aux problèmes rencontrés par leurs enfants

IDEA Topaze Télévitale est plus que jamais engagée auprès des enfants vulnérables.

Jean-Marc SALVAN
Président d’IDEA Topaze Télévitale

Print Friendly, PDF & Email

Articles Liés

felis mi, nec sed diam id Aliquam